C’est suite à une formation, que j’ai découvert le design thinking et ma façon d’appréhender l’innovation et l’animation en a été complètement bousculée.

Connaissez-vous le design thinking ? Avez-vous déjà vécu l’expérience du design thinking ?

L’empathie est au centre de cette approche

Cette méthode de réflexion a été développée par des designers anglais à Stanford dans les années 80. L’empathie est au centre de cette approche qui se préoccupe avant tout de l’usager et de ses besoins pour innover, plutôt que de créer un produit ou un service et de réaliser ensuite qu’il n’est pas adapté à la demande.

Bien sûr me direz-vous. C’est du bon sens !

L’empathie ou se transposer à la place de l’usager, la mise en place d’un point de vue, la création d’idées, le prototypage (la mise en forme des idées) et enfin la phase de test qui permet de valider ou non l’innovation ; voici toute la démarche.

Le design thinking est aussi plaisant à vivre qu’il permet de faire germer de grandes idées. 

Le design thinking est aussi plaisant à vivre qu’il permet de faire germer de grandes idées. Il peut prendre la forme d’un serious game, un jeu de société spécialement créé pour votre entreprise. Il peut être utiliser pour mobiliser vos équipes autour de plusieurs thématiques. Il peut être utilisé en intra ou en inter entreprise : à chaque fois le design thinking est une surprise pour les participants. Il bouscule les habitudes, il permet de sortir du cadre.

Il bouscule les habitudes, il permet de sortir du cadre.

La méthode, quand elle est suivie, phase par phase, est très dynamique car très rythmée. Les périodes de créativité sont très rapides. Elle permet à chacun de s’exprimer et de laisser libre cours à sa créativité.

Le design thinking est ludique et en ce sens il contribue au bonheur en entreprise.

Write A Comment