Alors que l’on nous sert du bonheur et du bien-être au travail à toutes les sauces dans les journaux, les newsletters, les blogs… il est de plus en plus facile de prendre le raccourcis du côté populaire, à la mode et nian-nian du sujet pour ne rien faire dans son entreprise ; histoire de marquer sa différence et de ne surtout pas faire comme les autres, il est tentant de laisser les idées d’after work, salle de repos, rituels, et autres Chief Happiness Officer aux vestiaires.

Il faut dire qu’on aurait de quoi être écoeuré de tant d’articles, de posts et d’applis pour rendre notre vie au travail meilleure. Pas une journée sans qu’on nous parle de la dernière formation de CHO, du palmarès des boites où il fait bon travailler, des recettes pour apporter plus de bien-être dans les services, du reportage TV autour du baby foot tout neuf…

GRAVE ERREUR !!

Oui le bonheur au travail est tendance, oui on en parle tous les jours, et oui le sujet prend de l’ampleur parce qu’il est incontournable dans notre société où vie professionnelle et vie privée sont de plus en plus liées.

Les salariés sont à l’écoute de leur épanouissement et les sociétés qui n’ont pas encore sauté dans le train de la qualité de vie au travail ne vont pas tarder à se le prendre en pleine face !

Les générations Y et Z resteront intraitables sur ce point au moment de leur embauche et même avant , dans leurs recherches sur le site Internet de l’entreprise dans laquelle elles désirent postuler. Elles veulent bien bosser à fond et tard s’il le faut, à condition que l’entreprise leur rende et leur offre un environnement agréable et des conditions de travail optimales.

Ce qui peut paraître comme un effet de mode est en fait un vaste mouvement de société, initié par les startups et suivi par de grands groupes.

Mais attention à ne pas se reposer sur nos lauriers car il reste du chemin à parcourir dans le domaine du bonheur au travail. La technologie s’en mêle et des associations comme la HappyTech voient le jour pour en faire un sujet stratégique au cœur des entreprises.

Alors non, le bonheur au travail n’est pas un sujet bobo ni nian-nian que l’on aborde dans les derniers salons où l’on cause. C’est avant tout un thème qui rassemble, en passe de devenir véritablement stratégique et politique dans le monde du travail et au-delà !

Crédit Photos : Laura Ockel

2 Comments

  1. Hey! This is my first visit to your blog! We are a group of volunteers and starting a
    new project in a community in the same niche. Your blog
    provided us useful information to work on. You have done a wonderful job!

Write A Comment