La perte de confiance en soi n’est pas une fatalité et la regagner est possible si l’on s’en donne les moyens.

Cette perte de confiance en soi peut avoir plusieurs causes.

Dans le monde professionnel, la non reconnaissance de son travail par sa hiérarchie, le harcèlement moral, la perte de sens dans son travail, le trop plein de stress… peuvent conduire, insidieusement à un manque, puis une perte totale de confiance dans ses capacités à réussir, à entreprendre, à réfléchir ou juste à comprendre.

Bien sûr, la perte de repère dans la sphère professionnelle fait tâche d’huile sur la vie privée et peut retenir les personnes qui en sont victimes, de se lancer dans des projets dans le cadre familial.

C’est comme cela que la plupart des coaches se trouvent régulièrement face à des clients leur disant : « Je suis nul(le). », « Je suis bon(ne) à rien. », «Je n’arriverai jamais à rien. », « Je ne sais rien faire. »… Ces propos peuvent être tenus par des salariés à tous les niveaux de la hiérarchie ;  les managers et les dirigeants ne sont pas épargnés.

Il s’agit alors d’entreprendre tout un travail de reconquête, qui commence par l’estime de soi, souvent tombée bien bas.

C’est souvent dans son passé, que le client détient les premières clés de ce travail sur soi. Il a déjà vécu des expériences positives, des succès, des moments de grande satisfaction et d’accomplissement de soi, qui, transposées dans le présent, lui montrent qu’il est capable de revivre de tels moments puisqu’il les a déjà vécus.

Dans un deuxième temps, une réflexion sur ses valeurs et ses drivers, va lui permettre de mieux de se connaître et se reconnaître, et de mieux comprendre sa façon de réagir face à tous  types de situations.

La connaissance de soi est essentielle pour atteindre l’estime de soi, puis la confiance. Bien souvent les personnes en panne de confiance ont fini par s’oublier complètement. Là où auparavant, elles savaient comment trouver une solution,  s’attaquer à un nouveau projet, elles se retrouvent perdues, ne sachant comment s’y prendre et doutant de leurs compétences.

Un travail sur les besoins du client est aussi nécessaire. Se recentrer sur lui-même et réfléchir à ce dont il a besoin dans son travail pour retrouver la confiance est un passage obligé.

Se pose alors la question des possibilités qui s’offrent à lui pour satisfaire ses besoins non assouvis. A-t-il la main pour faire changer les choses dans son travail ? Si oui, que peut-il faire ? par où peut-il commencer ?…

Si non, doit-il rester ? Peut-il partir ? S’il peut partir,  que peut-il faire ? S’il ne peut pas partir, comment assumer ce choix ? Comment assouvir ses besoins malgré tout ?

Aider le client à passer en revue ses besoins dans sa vie privée va lui permettre d’avancer davantage. Ces besoins sont aussi très importants car ils sont le socle de tout le reste. Dans le cas qui nous intéresse, ils sont souvent occultés. Or, se poser la question de ses besoins et de constater s’ils sont atteints ou non, ouvre des perspectives et fait prendre confiance de l’oubli de soi.

Le client chemine avec l’aide du coach dans son parcours et, séance après séance, il regagne la confiance en lui grâce a un travail en profondeur dans lequel il s’attarde, point par point, sur tout ce qui constitue sa personnalité.

Il grandit pendant ce cheminement, apprend ou réapprend à se connaître et à gérer ses émotions.

Confiance et estime de soi sont intimement liées ; se faire coacher pour les trouver ou les retrouver est toujours une bonne décision.

Write A Comment